Quand je tisse, je tisse… – medecinemaison.fr

Alors qu’on interrogeait la gagnante d’un concours de tissage en Inde, et qu’on lui demandait quel avait été son secret pour réaliser son ouvrage avec plusieurs heures d’avance sur les autres concurrentes, elle répondit :

More...

« Quand je tisse, je tisse… Quand mon attention est ailleurs, la maille suivante n’est pas bien faite. »

Être vraiment quand on fait quelque chose, c’est le meilleur moyen de bien le faire…

Ça me rappelle l’importance de la concentration du shen (esprit) en acupuncture et dans les arts de la guérison.

Les anciens insistent sur LA NECESSITE de la concentration pour réguler les émotions et le qi

« La VRAIE ACUPUNCTURE doit commencer par traiter le shen. » (SU WEN, chapitre 25)

« Concentrer l’esprit dans l’aiguille et dans la personne du patient. » (Ling shu, chap. 1)

« Appliquez le moxa avec le cœur. » (isaburo Fukaya )

« Ne pas regarder en dehors de l’aiguille. La tenir comme on tient un tigre. Aucune pensée l’intérieur de soi » (récit des merveilles de l’acupuncture en prose)

Bref… La prochaine fois que vous soignez, pensez à cette phrase : « Quand je tisse, je tisse… ».

davy
 

Trouvez votre POINT ÉQUILIBRE. Utilisez la médecine chinoise au quotidien. Transformez votre corps et vos émotions. en savoir plus sur moi, cliquez ici....