choisir des points éloignés de la maladie

Le fait de choisir des points non locaux, ne constitue pas seulement une simple méthode de choix de points, mais reflète la logique de globalité qui sous-tend toute la théorie de la médecine chinoise.

More...

exemple : oreilles et lombalgies, choisir shenmen et yaodian.

“les oreilles sont le lieu de concentration de tous les méridiens”. toutes les différentes parties du corps, dont les organes, possèdent un point correspondant sur l’oreille, (point auriculaire).

 La puncture des points auriculaires peut stimuler l’énergie dans les méridiens, régulariser le yin / yang. les lombalgies se manifestent au niveau de l’oreille et on peut traiter ces pathologies par les points de l’oreille.

Actuellement, ni la médecine moderne, ni les autres sciences n’ont encore permis d’expliquer toutes les relations existant entre les différentes parties du corps. cette méthode est teintée de mystère.

Les connaissances sur le corps humain sont encore très limitées, étriquées, trop compartimentées. il reste encore de nombreux “angles morts” ignorées par la science. 

j’aime l’idée : “traitement dans l’inconnu, guérison dans l’inconnu”, phénomène très fréquent avec les patients.

cela n’est pas très scientifique et sérieux...pour les médecins mais en apportant un soulagement réel, atteint l’objectif poursuivi par la médecine.

Il existe des relations entre le corps et le temps, le corps et l’esprit. En parvenant à considérer simultanément ces relations pour analyser santé, maladie, et pratique médicale, le résultat des soins sera alors bien plus holistique et efficace.

davy
 

j’ai passé ma vie à répondre à une seule et même question : comment mener une vie plus saine, harmonieuse, et rayonnante ? J’ai développé une obsession pour les méthodes de guérison orientales et le concept des méridiens. Nous sommes tous capables d’apporter la joie, la guérison, l’ouverture du cœur. Mais d’une façon très différente que lorsque nous apprenons les mathématiques et les sciences...