PDF : thérapie par les ventouses



Pourquoi les ventouses ?

Imaginez : petit vous vous êtes coincé le doigt dans la porte, vous le suciez pour calmer la douleur. Utilisez une ventouse c’est exploiter les effets thérapeutiques de cette succion (aspiration). En Europe, la pratique des ventouses reste très répandue dans de nombreux pays. En Grèce, dans le Sud de l’Italie et en Pologne, les gens en raffolent.

           

On m’a relaté qu'en Lituanie chaque famille en détenait une boîte à la maison.  « L’art des ventouses repose sur un savoir intemporel et universel. » Il n’y a pas un seul groupe culturel qui ne l’ait pratiqué sous une forme ou sous une autre. 

Ce que je trouve fascinant à propos des ventouses c’est une histoire de transmission familiale. Les ventouses ont été surtout utilisées dans un cadre familial.

La médecine moderne ignore superbement cette technique, considérée comme « populaire ». Les universitaires méprisent (en général) les techniques de soins pratiquées par le peuple. Chaque fois que je rencontre des personnes qui pratiquent les ventouses, je demande : qui vous a appris la technique ?  J’obtiens la même réponse : Mes  (grands)- parents.

Idéal pour la maison ! C’est une « médecine maison » facile à mettre en œuvre qui n’est pas réservée aux spécialistes. Après la séance vos proches peuvent se reposer et apprécier les effets bénéfiques. Les méthodes que je vous montre sont sans dangers, faciles à mettre en œuvre chez vous. Appropriez-vous cette tradition familiale.

Ça fait mal les ventouses ?

Dans le cadre d’une thérapie familiale vous devez toujours agir avec délicatesse.

Il est interdit de

  • créer une force d’aspiration trop forte
  • laisser les ventouses trop longtemps sur le corps.

Les méthodes (douces) qu’on va étudier n’abîment pas la peau et ne provoquent pas de saignement. La difficulté, c’est de ne pas trop « tirer » la peau.

Une ventouse crée  une sensation de tiraillement, d’échauffement voire des sensations bizarres… c’est normal. Vous ne devez jamais provoquer ou chercher la douleur avec la ventouse.

Demandez à votre patient. C’est la seule personne capable de « sentir » la puissance d’une ventouse sur son corps.

Après une séance vous pouvez observer des marques rouges qui s’estompent dans les minutes, les  heures qui suivent la séance. Une couleur foncée, violette, noire indiquent que votre traitement était trop fort, et probablement nuisible.

  

La thérapie par les ventouses est efficace sans avoir besoin de laisser ce genre de stigmates sur le corps.

 Ne transformez pas une ventouse en un objet agressif…. Si vous observez des marques foncées, quelque chose de vilain sur la peau… C’est que vous avez laissé les ventouses trop longtemps, et utilisé une pression d’aspiration trop forte.

A partir de quel âge ?

De 4 ans à 90 ans

Aspirez légèrement la peau. Ne provoquez pas de sensations désagréables ou douloureuses. Sinon vous risquez d’épuiser le malade, de provoquer des vertiges, des maux de tête.

La pose de ventouses chez les enfants et les personnes âgées

Les enfants et les personnes âgées sont des patients délicats. Les enfants raffolent des ventouses ! La pose des ventouses est d’autant plus facile qu’on n’utilise pas le feu comme le faisaient nos grands-parents. Les enfants aiment ressentir ce contact sur leur peau : c’est comme un pansement. Ils sont rassurés.

Si la ventouse est ressentie de manière désagréable, diminuez rapidement la force d’aspiration. Les enfants sont des êtres sensibles qui réagissent vite et fort  face à une stimulation. (Pensez à la fièvre chez les enfants).

Le fait d’exciter, gratter la peau provoque une réponse rapide de leur système immunitaire. L’enfant peut rapidement se mettre à transpirer, à avoir chaud. S’endormir, renifler, éliminer…. le teint peut changer de couleur. Dans ces cas-là : enlever les ventouses et ne plus déranger l’enfant.

Les ventouses agissent comme un médicament. Des effets indésirables peuvent survenir…Vous devez avoir conscience de ce problème de dosage surtout avec les enfants et les séniors.

Il est préférable de faire des séances courtes. Faites confiance à votre instinct maternel.

Les adultes aussi peuvent être sensibles. Certaines parties du corps sont tellement rigides chez les adultes que la ventouse devient instrument de torture.

Ne forcez pas. « N’adoptez pas une attitude guerrière pendant le soin. »  Cultiver la patience est préférable que de vouloir soigner à tout prix.

Voici des « patients » qui doivent être traités comme des enfants.

  • Les alcooliques, les personnes avec traitements médicamenteux lourds, femmes enceintes, ceux qui souffrent de maladies dégénératives, les séniors, la fin de vie, les personnes avec perte de poids trop rapide.

Certaines circonstances, périodes de la vie peuvent vous rendre momentanément sensibles, vulnérables :

  • Déménagement, décalage horaire,  changement de rythme brutal, postpartum, convalescence, opération chirurgicale récente, épuisement, deuil, burnout, Orage, canicule…

Dans ces cas-là, des séances de 5 minutes avec des ventouses douces sont précieuses pour accompagner et soulager.

En revanche des séances trop robustes entraineraient des résultats désastreux… (Épuisement, malaise, vertiges, maux de tête, aggravation des symptômes).

En tant que maman protectrice de votre famille, votre motivation et votre lâcher prise feront la différence.

Quelles maladies pouvez-vous soigner ?

  • Rhumes, refroidissements, grippes, « crève », gastro, otites….

Avec l’expérience vous allez vous rendre compte que les ventouses ont un rayon d’action beaucoup plus large que les maladies que je viens de citer…

En pratique beaucoup de maladies peuvent être soulagées par les ventouses. Pour les maladies sérieuses comme la bronchite, les pneumonies, la coqueluche, les ventouses sont une aide précieuse en renfort de la médecine moderne.

Quand un proche se sent »mal », faites une séance tout de suite pour étouffer la maladie. Faites une deuxième séance le lendemain. Pendant 5 jours maximum.

Testez les différentes techniques proposées dans le cours. Les ventouses sont compatibles avec les médicaments. 

Les ventouses déclenchent un signal de branle-bas de combat pour le corps. Une ventouse collée sur le corps c’est un signal fort pour le système immunitaire. Pendant et après une séance de ventouses, le corps n’est pas passif.

(Les ventouses procurent rapidement un soulagement des maux de tête, une respiration plus ample, une diminution de la toux, une relaxation générale, une bonne fatigue, une augmentation de la température corporelle, un besoin d’aller aux toilettes…)

Comprendre les marques sur la peau après une pose de ventouses

Dans une pratique familiale vous ne devez jamais observer des marques « vilaines » et sombres sur vos enfants et les personnes âgées.

Car cela signifie que vous avez trop forcé, et vos proches se sentiront mal à l’aise vis-à-vis des ventouses.

Une ventouse c’est un aspirateur….Rien ne déplace plus rapidement le sang que cet aspirateur. La ventouse attire du sang frais (à la place du sang corrompu) chargé en oxygène, de nutriments dans la zone où est collée la ventouse.

La ventouse a une capacité unique, celle d’aspirer jusqu’à la surface de la peau le sang « noir ». Ce sang est pauvre en oxygène, son PH est acide.  Cela explique certaines marques noires foncées visibles après une pose de ventouses.

Plus les traces sont foncées, plus le « blocage », la pathologie est ancienne.

Combien de séances par jour et par semaine ?

Une séance par jour en général.

 

Pendant la maladie : 1 séance par jour pendant 5 jours.

 

A titre préventif: 1 séance par semaine.

Une séance de ventouses, c’est comme « absorber » un médicament : vous devez suivre le traitement plusieurs jours pour soulager.

 Il existe un risque de « surdosage ». Le nombre de ventouses, la durée de la séance, la force d’attraction des ventouses sont des facteurs qui donnent une idée de la dose administrée.

  • Pendant la maladie : 1 séance par jour pendant 5 jours, faites une pause de 2 jours

Il est acceptable de suivre cette fréquence qui est cohérente par rapport aux préconisations de la médecine chinoise.  Attendez-vous à de bons résultats. Surtout si vous faites le soin dès les premiers signes de refroidissements et de grippe.

Les gens sont surpris parce qu’ils croient que l’utilisation des ventouses (de la moxibustion, de la réflexologie) est réservé uniquement pour contrecarrer la maladie en cours.

  • En prévention

Une séance de ventouse est une séance de détente et d’apaisement. Appliquez des ventouses régulièrement dans le dos pour la santé !

Combien de temps durent les séances ?

Faites des séances courtes.

  • 3 minutes pour un enfant de 4 ans à 7 ans
  • 5 minutes entre 7 et 15 ans
  • A partir de 15 ans : entre 5 et 10 minutes

D’abord ne pas nuire. Beaucoup de parents veulent trop en faire. C’est un comportement naturel.  Les enfants et les personnes âgées peuvent facilement être incommodés par la durée trop longue des séances.

Un traitement journalier ne doit pas durer plus de 5-10 minutes. Les enfants par nature ont besoin de bouger. Il n’est pas souhaitable qu’ils restent assis ou bloqué trop longtemps dans une position inconfortable.

 

Demandez à un enfant de se concentrer plus de 20 minutes : au bout d’un moment il va « décrocher ».

Pendant une séance de ventouses leur système nerveux sature rapidement. Leur corps se « ferme » au bout de quelques minutes.

Quelles parties du corps soigner ?

Pas de ventouses sur les reins et les cervicales.

Nous travaillons principalement sur le dos (méridiens de la vessie et points Shu).

On place des ventouses, de chaque côté de la colonne vertébrale, entre les deux omoplates, en bas du cou. Pas de points précis à traiter mais des zones corporelles faciles à identifier (cou, entre les omoplates, bras).

Vous n’avez pas besoin  d’étudier les points d’acupuncture et l’anatomie. 

Il est admis que les points d’acupuncture chez les enfants sont en construction et ne sont pas « fixés ».

 Je vous déconseille les ventouses sur les reins et le cou. J’ai vu beaucoup de gens qui avaient reçu des ventouses sur les reins et qui se sentaient épuisés, mal dans leur peau après ces séances.

Il n’est pas normal de sentir épuisé, « éteint » après une séance de ventouses.

Evitez les parties génitales, les yeux, il est possible d’utiliser des petites ventouses pour le visage.

Je voulais vous montrer comment manipuler  les ventouses à feu, comme le faisait nos grands-mères…Malheureusement le jour du tournage, je n’ai pas eu le temps d’exécuter la technique. (Je propose régulièrement des stages de formation dans ce domaine.)

Contre-indications

Ne jamais traiter dans les conditions suivantes :

  • Fièvre trop élevée
  • Enfant indisposé / épuisé
  • Apres un vaccin
  • Peau abîmée

Le bon sens et la bonne connaissance de votre enfant vous permettront de juger si vous pouvez le soigner.

  • Fièvre /  Les maladies infectieuses

Si la fièvre s’accompagne de léthargie et de douleurs vives, de vomissements. C’est une urgence vitale !!

On parle de fièvre à partir de 38,5 degrés, (=réaction à la maladie) la peau de l’enfant est très sensible au toucher. Elle est rapide et intense chez les enfants.

(Le massage et la réflexologie entraîne une augmentation de la température corporelle). 

.

  • Le patient épuisé, indisposé

« Indisposé »  (à votre appréciation et intuition). Un enfant qui pleure, résiste ne doit pas être traité. Le  moment est mal choisi. Leur système nerveux est sous tension.

Après avoir beaucoup mangé ou entièrement à jeun, ou même une instabilité émotionnelle. Dans ces situations là le corps n’est pas prêt.

 Le corps est sollicité par la ventouse = le corps utilise sa propre énergie. C’est pour ça qu’on n’utilise pas les ventouses sur quelqu’un d’épuisé.

  • Si vous êtes malade…

Si vous avez la grippe,  le zona, herpes, il est facile de contaminer ses proches.

Eloignez-vous des grains de beauté, des plaies, des maladies de la peau, des cicatrices récentes et des veines superficielles. Evitez de traiter les femmes enceintes.

Ne traitez pas une personne qui vient de transpirer à grosse gouttes.la température du corps est trop basse.

Si je laisse les ventouses trop longtemps et avec trop d’intensité ?

Les ventouses peuvent entrainer des effets indésirables.

  • Epuisement
  • Vertiges, étourdissements
  • Maux de tête
  • Sensation de malaise

Pour la prochaine séance pensez à écourter le temps de pose des ventouses. Et réduire la force d’attraction des ventouses.

 

Apres la 1ere séance. Les recommandations indispensables

  • Couvrir la peau du patient
  • Pas de boissons froides
  • Pas de bain, douche dans l’heure qui suit
  • Repos (hygiène de vie)
  • Bien couvert dans le lit

Couvrir la peau du patient. Quand vous transpirez votre peau s’ouvre sur l’extérieur…, il se passe le même phénomène avec les ventouses.

Les ventouses ouvrent les pores de la peau,   Vous devenez vulnérables au courant d’air, au froid, à la clim. Vous devez impérativement protéger la peau ….. La « clim » est un exemple de l’effet nocif des courants d’air sur l’organisme humain.

Si  vous avez enduré la clim, vous aviez une « tête comme ça », les yeux rouges, le mal de gorge, un rhume carabiné. Protéger absolument le dos le cou  des influences extérieures, (vent, du froid, du soleil).

 Informez votre proche qu’il est important de maintenir toutes les régions traitées bien couvertes et au chaud.  Il doit être sûr de pouvoir se préserver de toute exposition au vent - ventilateurs et climatisation. Même l’été ne pas se découvrir le dos et le cou!  L’idéal  est de ne pas sortir après une séance.

  • Éviter les boissons, sodas qui sortent du frigo. Votre proche a perdu de la chaleur, le corps travaille pour stabiliser sa température. Comme après un massage, le patient a besoin d’être couvert. Rien n’est plus désagréable pour la personne soignée d’avoir froid.

Les paysans savoyards dans l’entre- deux guerres affirmaient :

 « Dès qu’on transpire il faut rajouter des couches, ne pas boire d’eau froide sinon c’est l’angine…»

Evitez une douche ou un bain juste après la séance. Laisser les pores de la peau réajuster leur capacité à repousser les agressions  extérieures (chaud, froid). Chez les enfants la peau  n’est pas encore ferme, elle met du temps à réagir face aux courants d’air froid, la  clim…

Évitez les séances de sport. Les classiques de la médecine chinoise préconisent

Une interdiction des relations sexuelles pendant 48 heures. Une diététique rigoureuse pendant les 5 jours qui suivent le traitement.  Pas d’alcool, de viandes rouges.

L’idéal c’est de se mettre au lit bien couvert ! La nuit la peau se protège moins,  un simple courant d’air peut s’infiltrer dans le cou et se transformer en torticolis le lendemain !

Un adage populaire prétend que : « si vous suez …. Le rhume sort….. »

J’ai vu un parent renvoyer sa gamine à l’école trop tôt : la gamine  est sortie de la piscine les cheveux à moitié-humides dans les courants d’air. Elle est retombée malade le soir.

  • Evitez les émotions excessives, cultivez votre jardin intérieur….

Comment laver les ventouses ?

Après la séance frotter avec une brosse et du savon les ventouses en plastique. Les ventouses en silicone peuvent être bouillies. Elles peuvent trempées dans la javel.

Vidéo 1 : préparation au traitement

Le mot « patient » fait référence aux membres de votre famille. Votre enfant, votre mari, vos parents.

A retenir :

  • Choisir la position la plus confortable pour votre proche, non pour vous. Une séance de ventouses bien menée doit amener confort et bien-être.
  • La position assisse est plus agréable que la position allongé sur le ventre.
  • Traiter les personnes fragiles en position assise
  • Ne  laissez pas votre patient plus de 15 minutes allongé sur le ventre
  • Surchauffer la salle de traitement
  • Supprimez toutes « fuites d’air » désagréables pour votre patient, (air conditionné, portes entrouvertes, fenêtres mal isolées).

Vidéo 2 : Repérage de la zone de traitement

  • Ne pas poser de ventouses sur les reins et la nuque
  • mettre les ventouses sur le haut et le milieu du dos
  • ne pas toucher les grains de beauté

Poser des ventouses sur les reins et la nuque peuvent provoquer des étourdissements, une sensation d’épuisement.

Dans la médecine asiatique le dos mérite une attention spéciale. On retrouve des points où l'énergie converge et émerge… (Points d’acupuncture SHU du méridien de la vessie). Beaucoup d’acupuncteurs  traitent « la racine » des maladies à partir du dos.

Ces points d’acupuncture  « transportent » le QI (l’énergie vitale) vers les différents organes. Le dos est la zone où naissent les racines nerveuses qui possèdent une action directe sur le système nerveux (vigilance, sommeil, douleur…).

Ainsi une séance de ventouses apporte relaxation et détente.

Vidéo 3 : Bien choisir ses ventouses

Le meilleur choix :

Achetez une mallette de ventouses ou des ventouses en silicone.

Mes 3 fournisseurs

www.Amazon.fr

La boutique Phu Xuan à Paris. Tel : 01 43 25 08 27 + Vente par correspondance.

Acupuncture-sales.com

J’ai débuté avec une mallette.  Vous avez un pistolet qui aspire l’air de la ventouse. C’est un modèle populaire utilisé par de nombreux thérapeutes.  Facile, rapide d’utilisation pour les débutants.

Ventouses en silicone

C’est un matériau extra. Ces ventouses sont  flexibles et s’accrochent sur presque toutes les parties du corps.

C’est un outil utilisé pour masser. Ces ventouses sont utilisées en cosmétique pour casser la cellulite. (Ventouses anticellulite).

Demandez des ventouses adaptées pour le dos, avec un diamètre de 3 ou 4 cm.Je vous déconseille les petits diamètres utilisés pour le visage (= environ 2 cm de diamètre).

 

Ventouses à poire

Très bien pour les enfants à partir de 4 ans. La pression créée est relativement faible.

Presser la « poire », poser sur le point et relâcher.

Ventouses à feu

Le feu crée un phénomène d’aspiration en consumant l’oxygène. Le souci avec les ventouses en verre : c’est fragile.

La manipulation du feu peut être dangereuse dans les mains peu expérimentées.

Je vous déconseille d’utiliser les ventouses à feu sur les enfants de moins de 15 ans. 

Vérifier que le rebord n’est pas fissuré pour éviter de blesser le patient.

Le feu chauffe la ventouse qui apporte une chaleur réconfortante. Les personnes frileuses apprécient ce type de thérapie par la chaleur.

J’utilise des pots à yaourt qui ont un rebord épais. Les pots de confitures ne conviennent pas. Fouillez dans les greniers….

Les ventouses en bambou sont déconseillées dans le cas d’une utilisation familiale. Leur rebord est mince et douloureux.

Vidéo 4:comment manipuler les ventouses

Ne jamais créer une force d’aspiration forte avec les ventouses

Ne jamais provoquer la douleur, un étirement intense de la peau

Faites des séances courtes (5 à 10 minutes)

Donner des petits coups avec le pistolet. J’utilise un modèle de 3  ou 4 cm de diamètre. Evitez les grosses ventouses en silicone trop puissante.  (5 cm de diamètre).

 

N’écrasez pas la ventouse sur la peau. Si les ventouses ne décollent trop rapidement, huilez la peau.

  • Communiquer  avec votre proche. il ne doit pas sentir une sensation de douleur ou d’étirement intense.

Aspirez légèrement la peau. Ne provoquez pas de sensations désagréables ou douloureuses. Sinon vous risquez d’épuiser le malade, de provoquer des vertiges, des maux de tête.

Décoller les ventouses

  • Ne pas « tirer » ou « dévisser » la ventouse.
  • Presser avec le doigt autour des ventouses pour faire rentrer l’air, Retirer lentement la ventouse. 
  • Ne pas inhaler le contenu de la ventouse (odeurs….), Sentez la sueur, les sécrétions qui se sont déposés sur la ventouse.

Vidéo 5 : Votre 1ère séance

  • A partir de 4 ans.
  • « Expulser » toux et grippe. Favorise le sommeil
  • faire 1 fois par mois pour entretenir la santé
  • La séance est réalisée une fois par jour et répétée pendant 5 jours pendant la maladie.

De 4 ans à 7 ans : 3 minutes

De 7 et 15 ans : 5 minutes

+ de 15 ans et adultes : 10 min

Séniors, personnes vulnérables :

Entre 3 et 5 minutes (traitez- les comme des enfants)

Fixer  les 6 ventouses de chaque côté de la colonne. Privilégiez les omoplates, le haut et  le milieu du dos. Des ventouses sur les reins et la nuque sont à éviter. Le patient ne doit pas sentir une sensation de douleur.          

Traiter les personnes fragiles en position assise. Risques d’étourdissements, vertiges momentanées après la séance, si vous forcez trop avec les ventouses.

Je vous montre une combinaison parmi tant d’autres. Vous avez une liberté dans la zone de traitement.

Garder le corps au chaud après le traitement.

Vidéo 6 : Un deuxième protocole à tester

  • soigner toux, grippe et bronchites

Enfants :

De 4 ans à 7 ans : 3 minutes

De 7 et 15 ans : 5 minutes

+ de 15 ans et adultes : 10 min

Séniors, personnes vulnérables :

Entre 3 et 5 minutes (traitez les comme des enfants).

 

La séance est réalisée une fois par jour et répétée pendant 5 jours.

J’utilise le WICKS VAPORUB avec les ventouses. Il ne doit pas être utilisé chez les enfants de moins de 6 ans et n’est pas recommandé pendant la grossesse.

Les ventouses vont mécaniquement créer un afflux de sang sur la zone traitée. Cette vasodilatation aide les principes actifs du baume à pénétrer plus facilement dans le sang.

Note : J’ai découvert un remède de bonne famé utilisé pendant la deuxième guerre mondiale. Des polonais combinaient une crème à base de piment (FINALGON) avec les ventouses pour apaiser toutes sortes de douleurs.

Le piment et l’action mécanique de la ventouse procurent un effet antidouleur précieux.

 

Vidéo 7 : La ventouse qui marche

Indications :

  • Expulser le rhume et la grippe
  • Favorise le sommeil
  • « réveiller » et rééduquer les fonctions de protection et d’élimination de la peau. (parfois, la sueur est plus chargée en toxines que l’urine…)

Sur une cicatrice ancienne, faites glisser une ventouse pour décoller le mille feuilles de la peau (= adhérences). Le kiné utilise le massage pincé roulé.

Durée et fréquence

De 4 ans à 7 ans : parcourir les 4 lignes de haut en bas, une seule fois. (= 4 passages).

De 7 et 15 ans : parcourir les 4 lignes de haut en bas, 2 fois (= 8 passages).

Adultes :

Parcourir les 4 lignes de haut en bas 3 fois d’affilée.

Séniors, personnes vulnérables :

Traitez-les comme les enfants.

La séance est réalisée une fois par jour. C’est une méthode » robuste » qui peut devenir vite douloureuse pour votre patient. Allez-y doucement. Huiler obligatoirement le dos pour faciliter le travail de la ventouse.

Suivre 1 ligne située à 2-3 cm de la colonne. Suivre une 2ème ligne située à 5-6 cm de la colonne (Méridien de la vessie). Si la ventouse résiste au démarrage, diminuez la tension de la ventouse.

Glisser lentement de haut en bas chaque ligne. La peau rougit. C’est normal. 

Vidéo 8 : Supprimer les otites

Vous pouvez sentir autour des oreilles un durcissement de la peau. (= blocage, stase).

Fixer une ventouse derrière chaque  oreille. Les ventouses en silicone sont conseillées. Laissez 2 minutes. Et répétez le soir.

Vous pouvez rajoutez  2 ventouses de chaque côté de la colonne. Laisser 2 à 5 minutes. Et répétez le soir.

  • Massez derrière et sous l’oreille 3 fois par jour.

Versez 2 gouttes d’huile essentielle de lavande (vraie) officinale dans une cuillère à soupe d’huile d’amande.

 

  • Utilisez AUDISDPRAY = solution marine avec ions et oligoéléments. C’est une alternative douce  à tester pour assainir l’oreille.
  • + Jus de citron (rafraichit, neutralise les toxines) : 2 gouttes dans chaque oreille, 2 fois par jour.

Vidéo 9 : Apaiser la fièvre

 « Les nourrissons qui ne développent pas de fièvre dans leur première année ont un risque accru de développer de l’asthme et de l’allergie » (CALVANI).

La fièvre signifie que le système immunitaire fonctionne. Notez que les personnes âgées développent peu de fièvre car leur système immunitaire est vieux.

On parle de fièvre à partir de 38.5 c°. Il est souhaitable de laisser la fièvre mûrir et suivre son cycle naturel.

Le corps est plus fragile en sortant d’une fièvre. Car la température du corps descend de 1 à 2 degrés en dessous de la normale pendant une durée de 8 à 16 heures. Donc prudence pendant la période de convalescence.

  • Ajustez une ventouse sur la grosse vertèbre (cervicale 7 ou dorsale 1). Pendant 3 minutes (Décongestionne aussi le nez et la tête).
  • Caressez avec une tranche de citron le haut du dos. Exercez une pression légère.  5 passages en allant du haut vers le bas.

  

Enveloppement des mollets

Envelopper les mollets avec une serviette imbibée d’eau fraiche. Trempez les linges dans une eau dont la température est inférieure à 1 à 5 degrés du corps.

L’application sur les mollets dure environ 25 minutes. Répéter une à deux fois si nécessaire.

 Si le patient à froid ne pas utiliser cette technique. Vérifiez les pieds, si froids mettre de la chaleur avec une bouillote. (Pour mieux répartir la chaleur et le sang).

Vidéo 10 : En finir avec la gastro

Objectif : Soulager les vomissements, le mal de ventre, la diarrhée.

La grippe se ballade souvent avec sa cousine : la grippe intestinale.

  • Ajuster une ventouse sur le nombril pendant 30 secondes. Ensuite de chaque côté du nombril, (2 minutes). 2 séances par jour pendant 5 jours.
  • Broyez du gingembre frais (presse ail) que vous mettez dans le nombril, scotchez. Laissez 3 à 4 heures par jour. Le gingembre est une substance très utilisé chez les naturopathes allemands.

 

  • Frottez avec des lamelles de gingembre frais, (1 cm d’épaisseur) de chaque côté de la colonne vertébrale. Pour réguler la sphère digestive.

Le gingembre n’irrite pas la peau, les allergies sont rares. Testez pour voir si l’enfant supporte. S’il ressent une brûlure, une démangeaison enlever la substance. (La peau peut rougir c’est normal).

Le gingembre réchauffe l’intérieur de l’organisme en douceur et en profondeur. Il provoque un mouvement sanguin au niveau de la peau (effet révulsif).

Vidéo 11 : 2 Massages préventifs

Des techniques comme le massage, les ventouses et autres thérapies manuelles ont cet avantage de fortifier la peau. Vous renforcez vos défenses naturelles grâce aux pouvoirs du toucher. Ne mésestimez pas les effets du toucher sur la santé, le bien être.

Certains « universitaires » rejettent la médecine populaire. Ces médecins n’apprécient pas de défendre des techniques dépourvues d’aspects sophistiqués. Ces techniques du toucher demandent certes de l’effort, elles sont un peu moins « propres » parce qu’elle concerne la peau…

 

VITTUPIER DAVY 06.28.23.76.60

davy@medecinemaison.fr

Insert Image