Le bon moment pour vous lancer

Chaque soir juste avant de dormir, Je place le dos des deux mains collées contre les lombes, allongé sur le dos.

Wailaogong est un point hors méridien qui se trouve sur le dos de la main à l’opposé du point Laogong 8MC.

Après 5-10 minutes, la sensation de chaleur va progressivement s’étendre à tout le corps.

Au début, les deux mains étant écrasées par les lombes on peut avoir des engourdissements.

Au bout de 3-5 jours de pratique on s’adapte et ce phénomène disparait, on pourra ressentir une détente et de la souplesse dans les deux jambes.

Chez les personnes alcooliques, il pourra se former des perles de transpiration sur le front, certains transpirerons au niveau des lombes.

C’est parce qu’après avoir collé les points Wailaogong des deux mains contre les reins, ceux-ci sont directement réchauffés par la chaleur des paumes. 

Alors le « froid des Reins à sortir, qui au travers des cinq mouvements, se transforme en transpiration et expulsé hors du corps.

Particulièrement de 22h à 23h.

C’est à ce moment que le Qi de la terre est le plus prospère, le Qi de la terre est aspiré à travers Neilaogong (8MC),

 il traverse et ressort par Wailaogong se déversant directement dans les deux reins.

Accompagné de la chaleur des deux paumes et du Qi des 5 mouvements, il réchauffe les deux reins.

Mais peu importe qu’il soit le soir ou en plein jour, il suffit que tu t’allonges sur le lit…

 Que tu gardes les dos de mains collés aux deux reins pendant une demi-heure, pour en recevoir les merveilleux effets.

Si tes jambes et/ou tes pieds sont froids, engourdis ou douloureux, tu peux croiser les jambes en plaçant la cheville gauche sur la cheville droite, après 20 minutes les jambes et les pieds se seront réchauffés.

Si en plus chaque soir on fait un bain de pied dans de l’eau chaude,

estomac 30

que l’on masse Qichong (30E) à la racine de la jambe de chaque côté, ainsi que Yangquan (1R) au cœur des pieds et à plusieurs reprises Shenshu (23V) en variant les méthodes de massage (fouetter, frapper, pétrir, frotter), alors les résultats seront meilleurs.

(Article écrit par Huang Wenren (黄文仁) en 2001 paru dans la revue « Protection de la santé de la nation par le yangsheng ». )